Palūšė – la capitale du parc national Aukštaitija, un hôtel. Ici se déroulent les plus grands événements du parc national Aukštaitija.

Depuis la moitié du 20e siècle, les parcs nationaux Aukštaitija et Palūšė sont réputés pour être la Mecque du tourisme nautique. Depuis 1959, Palūšė a établi sa base de touristes, avec laquelle ont été organisés des voyages de tourisme nautique. Depuis cette époque, les itinéraires touristiques les plus importants mènent au lacs et rivières d’Aukštaitija.

La fierté de la Lituanie – un merveilleux coin de nature avec les plus vieux sanctuaires en bois – l’église de Palūšė, une remise à bateaux reconstruite, la colline Ladakalnis, maintenant plus adaptée aux touristes, le moulin de Ginučiai, le musée de l’apiculture de Stripeikiai, une vue sur la tour de télécommunication. Le parc national Aukštaitija est parfait pour se déplacer à pied, à vélo ou en canot, et la conduite en voiture y est aisée. Ainsi, le parc national Aukštaitija est connu hors de la Lituanie également. À Palūšė, le tourisme est très développé, il a des aires de repos et de camping, ainsi que des remises à bateaux. En été, on y loue des bateaux, tandis qu’en hiver, on loue des skis. Il y a un centre de tourisme, une bibliothèque, ainsi qu’un centre d’artisanat dans le village.

Il y a de bonnes occasions de voyager dans la région – la végétation peut être explorée avec le sentier botanique, il y a 5 kilomètres de sentier de bien-être dans les forêts, un chemin pédestre vers Ginučiai, ainsi qu’une route touristique vers Tauragnai.

Il y a la possibilité d’avoir recours à une carriole ou à des luges. De la colline de l’église, une vue fantastique sur l’étendue du lac Lūšiai s’ouvre à vous. Il y a une légende autour de lac adjacent à un village. Elle dit qu’il est dangereux pour un homme de nager dans le lac après minuit, car les lutins apparaîtraient pour le torturer d’une manière étrange – en le chatouillant. Les anciens maintiennent que l’un d’entre eux vit toujours près du lac Tarama.

Dans les sources historiques, Palūšė apparaît depuis 1651. À l’époque, il y avait une zone appartenant à Šumskai. Il y a une église en bois de St. Juozapas à Palūšė (construite en 1750, c’est la plus vieille église de Lituanie. On dit que les seuls outils utilisés pour sa construction sont une hache et une scie), un clocher (apparaissant sur l’ancien billet d’1 litas. Un clocher octogonal, rappelant les anciennes tours en bois des châteaux Lituaniens, le seul de ce type en Lituanie), ainsi qu’une petite chapelle inscrite dans le registre de l’héritage culturel. L’église contient des œuvres d’art populaire de valeur – des peintures sur planche, des sculptures, des cloches en laiton, fabriquées en 1752 et en 1772, décorées avec des ornements baroques. Le lieu de naissance de Mikas Petrauskas, créateur du premier opéra Lituanien “Birutė”, et de son frère Kipras, chanteur ténor, est Palūšė, qui est voisin d’Ignalina. C’est précisément dans l’église de Palūšė, en jouant de l’orgue, que leur père a épousé J. Rastenytė du village d’Antagavė .

Qu’ils reposent en paix !